C’est à une véritable invitation au voyage à laquelle vous convie « Histoire d’accordéon ». Un spectacle inédit qui vous fera découvrir sous un angle original l’histoire et les mystères de cet instrument mythique qui a traversé les siècles et les continents, de la Chine aux Balkans en passant par l’arc méditerranéen. A l’origine, l’accordéon a été inventé pour se substituer au chant, à la voix humaine.

Mais, trop souvent cantonné à un répertoire musette, l’accordéon livre en réalité une bien plus vaste partition. Du jazz, avec Richard Galliano, au classique, avec Elodie Soulard, à la variété avec, dans les années 1950, les grands noms de la chanson française :  Boris Vian,   Édith Piaf,   Tino Rossi,   Yves Montand,  Barbara,  Juliette Gréco, Jean Sablon,  Francis Lemarque, Gilbert Bécaud, Jacques Brel.

Le répertoire d’ « Histoire d’accordéon » en fait la brillante démonstration, sous les doigts d’or de Daniel Deruytère, multi-instrumentiste professionnel rompu à la scène, et Bab, chanteuse  qui, de sa voix chaude , conjugue avec talent, sincérité et émotion les sonorités de l’accordéon de Daniel Deruytère. 

Un Gadji, des bois précieux et de la nacre 

Le spectacle donné par les deux artistes est un hybride. Volontairement intimiste pour installer une complicité avec les spectateurs, il inclut une partie conférence sur l’histoire de l’instrument depuis son invention. Une expérience sensorielle aussi puisqu’elle vient titiller l’ouïe, la vue et le toucher.

Pour preuve, l’instrument sera soigneusement décortiqué pour en expliquer son fonctionnement et les spectateurs pourront prendre en mains les diverses parties qui le composent. Avec des exercices pratiques, des dictées musicales et d’autres expériences originales qui seront partagées avec le spectateur. Une interactivité inédite qui mettra en lumière le cœur de l’instrument, ses bois et ses métaux. Ses subtilités sonores seront illustrées par le vaste répertoire imaginé par Daniel et Bab. Cerise sur le plateau, Daniel portera sur ses épaules un accordéon d’exception : Reïsa, le premier modèle finition bois de la célèbre maison Gadji, confectionné par Stéphanie Simon, aux qualités sonores de haut vol et élaboré avec des matériaux sélectionnés : nacre, métaux et bois précieux sont au cahier des charges de cette prestigieuse fabrique.

De la noblesse, de la passion, du professionnalisme pour réhabiliter cet instrument au travers d’un spectacle qui fera sans doute office de référence dans quelque temps.

A ne pas manquer !

Jean Michel Very

 Journaliste Media et culture

à Politis et au Figaro

©2018 by HISTOIRE D'ACCORDEON. 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now